Collection privé

La ménagerie impériale de Paul HADOL, dit WHITE (1835-1875)

La Ménagerie impériale, composée des ruminants, amphibies, carnivores et autres budgétivores qui ont dévoré la France pendant 20 ans est un recueil de caricatures exécutées par Paul Hadol, dit White (1835-1875). L’ouvrage est paru en 1870, après la chute du Second Empire. Sorti des presses de l’imprimerie Coulbœuf, il est composé d’une trentaine de feuilles volantes de 17 centimètres de largeur sur 27 centimètres de hauteur.

lire la suite (cliquez ici)

 

Les caricatures qui composent La Ménagerie impériale imaginée par Paul Hadol sont d’une rare cruauté. Publiée après la chute de l’empire, cette œuvre satirique est l’expression plastique du discrédit et de l’opprobre qui frappent le régime impérial après la défaite de Sedan. Napoléon III et son entourage sont jugés seuls responsables d’une guerre catastrophique à laquelle, pourtant, l’opinion publique et la plupart des hommes politiques étaient largement favorables. Le souverain vaincu, prisonnier, qui a été contraint de remettre son épée au roi de Prusse Guillaume Ier, fait figure de lâche. C’est le début de ce que Jean des Cars a appelé « la légende noire du Second Empire », régime honni que l’on a longtemps considéré comme une parenthèse fâcheuse dans l’histoire mouvementée du XIXe siècle. Il serait cependant caricatural et réducteur de limiter le règne de Napoléon III à une fête impériale effrénée et « budgétivore », le Second Empire étant précisément la période où la France est entrée dans l’ère du modernisme économique et des progrès techniques et industriels.

Alain Galoin

(cliquez sur le titre)

Source

 

Paul HADOL, dit WHITE (1835-1875)

était un caricaturiste, illustrateur et affichiste français.

(cliquez sur le titre)

Source

 

les trente et un dessin satirique concernant La ménagerie impériale de Hadol.

 Portrait-charge N°1 de Napoléon III "le vautour", N°2 d'Eugénie, "la grue", N°3 du Rejeton impérial, "le serin", N°4 du Prince Napoléon, "le lièvre", N°5 de la Princesse Mathilde, "la truie", N°6 de Pierre Bonaparte, "le sanglier", N°7 de Rouher, "le perroquet", N°8 d'Haussmann, "le castor", N°9 d'Emile Ollivier, "le serpent", N°10 de Marguerite Bélenger : "la chatte", n°11 de Devienne : "le maquereau", n°12 de Schneider : "le lapin blanc", n°13 de Persigny : "le singe", n°14 de Pietri : "la mouche", N°15 de Cassagnac : "le porc-épic" , n°16 de Jérome David : "le dogue", n°17 de Zangiacomi : "l'ibis", n°18 de Fleury : "le cheval marin", n°19 de Pinard : "le crapaud", N°21 de Bernier : "l'huître", n°22 de Frossard : "l' âne ", N°23 de Conneau : "la sangsue", n°24 de Maupas : "le dindon ", n°25 de Palikao : "le phoque ", N°26 de Nieuwerkerke, "le caniche", n°27 de Leboeuf : "L'oie".

N°28 de Chevreau, "le bouc", Le musée des empaillés : portrait-charge N°29 de Magnan, Waleski, Billault, N°30 : de Morny St Arnaud Troplong et Baroche, N°31 : de Jérôme, Sibour, Mocquard, Fould et Néro.


 

N° 1

Napoléon III

Le vautour

(Lâcheté, férocité)

Charles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte puis Napoléon III, est né à Paris, le 20 avril 1808 et mort à Chislehurst au Royaume-Uni, le 9 janvier 1873. Il est le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 au suffrage universel masculin, avant d'être proclamé empereur des Français le 2 décembre 1852 sous le nom de Napoléon III.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 N° 2

Eugénie

La grue

(Pose, bêtise)

María Eugenia Ignacia Agustina de Palafox-Portocarrero de Guzmán y Kirkpatrick, marquise d’Ardales, marquise de Moya, comtesse de Teba, comtesse de Montijo — dite Eugénie de Montijo —, née le 5 mai 1826 à Grenade et décédée le 11 juillet 1920 au palais de Liria à Madrid, est une personnalité politique française d’origine espagnole.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 3

Le rejeton Impérial

Le serin

(Parade, Inutilité)

Napoléon Eugène Louis Jean Joseph Bonaparte, prince impérial, dit Louis-Napoléon, né le 16 mars 1856 à Paris et mort le 1er juin 1879 en pays zoulou (Afrique-du-Sud), est le fils unique de Napoléon III, empereur des Français, et de son épouse, l’impératrice Eugénie.

(cliquez sur le titre)

Source


 

N° 4

Le prince Napoléon

Le lièvre

(Prudence, pusillanilité)

Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte — aussi appelé Napoléon-Jérôme Bonaparte ou prince Jérôme Napoléon —, prince français3 et prince Napoléon, prince de Montfort, comte de Meudon et de Moncalieri4, né à Trieste le 9 septembre 1822 et décédé à Rome le 17 mars 1891, est une personnalité politique et militaire du Second Empire, cousin germain de l’empereur Napoléon III.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 5

La princesse Mathilde

Le truie

(Luxure, impudeur)

Mathilde-Létizia Wilhelmine Bonaparte, dite « la princesse Mathilde », est une princesse française née à Trieste (Italie) le 27 mai 1820, et morte à Paris le 2 janvier 1904.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 6

Pierre Bonaparte

Le sanglier

(Sauvagerne, brutalité)

Pierre-Napoléon Bonaparte, prince Bonaparte (11 octobre 1815 à Rome1 - 8 avril 1881 à Versailles1) est le septième des dix enfants de Lucien Bonaparte et d'Alexandrine de Bleschamp.

(cliquez sur le titre)

Source


N° 7

Rouher

Le perroquet

(Domesticité, Jactance)

Eugène Rouher (1814-1884)est un homme de loi et un homme politique français,Il fut l'un des principaux personnages du Second Empire. Sa position prééminente au sommet de l'État dans les années 1860, lorsqu'il occupa notamment les fonctions de ministre présidant le conseil d'État puis de ministre d'État de 1863 à 1869,

lui valut d'être qualifié de « Vice-Empereur ». Il fut, entre la mort de Napoléon III (1873) et celle du prince Impérial (1879), le principal chef du parti.

(cliquez sur le titre)

Source


N° 8

Haussmann

Le castor

(Activité, lucre)

Georges Eugène Haussmann (1809-1891)

a été préfet de la Seine du 23 juin 1853 au 5 janvier 1870. À ce titre, il a dirigé les transformations de Paris sous le Second Empire en approfondissant le vaste plan de rénovation établi par la commission Siméon1 qui vise à poursuivre les travaux engagés par ses prédécesseurs à la préfecture de la Seine Rambuteau et Berger.

(cliquez sur le titre)

Source


N° 9

Émile Ollivier

Le serpent

(Bassesse, duplicité)

Émile Ollivier (1825-1913)est un homme politique français.

En 1857, il fut élu député de la Seine grâce au désistement du républicain Garnier-Pagès, et dut accepter de prêter serment à l'Empire, afin de pouvoir siéger au Corps législatif. Il s'affirma d'emblée comme le principal orateur de la petite opposition dite « des Cinq » (républicains) et s'attacha à faire évoluer le régime vers le parlementarisme, encouragé par le duc de Morny, président du Corps législatif. Il ne cessa de réclamer des réformes mais, loin de se cantonner dans une opposition systématique, il n'hésita pas à approuver et à encourager le gouvernement lorsque celui-ci lui parut aller dans la direction qu'il jugeait la bonne.

(cliquez sur le titre)

Source


N° 10

Marguerite Béllanger

La chatte

(Souplesse, rouerie)

Marguerite Bellanger (1838-1886) est une comédienne française.

Elle compte parmi les personnes qui ont marqué leur époque. Elle devient une figure du monde littéraire et artistique, côtoya la plupart de ceux qui animèrent la vie artistique et politique de cette période.

Elle demeure pour l'histoire la dernière favorite du dernier empereur des Français, Napoléon III.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 11

Devienne

Le maquereau

(proxénétisme)

Adrien Marie Devienne né le 3 février 1802 à Lyon et mort le 9 janvier 1883 à Chaponost, était un juriste et homme politique français du XIXe siècle.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 12

Schneider

Le lapin blanc

(Arrogance domesticité)

Joseph Eugène Schneider1, né le 29 mars 1805 à Bidestroff (Meurthe), mort le 27 novembre 1875 à Paris, est un industriel et homme politique français, fondateur de la dynastie des maîtres de forges du Creusot.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 13

Persigny

Le singe

(Imitation servile)

Jean-Gilbert Victor Fialin, duc de Persigny, est un homme d'État du Second Empire, né à Saint-Germain-Lespinasse dans le département de la Loire le 11 janvier 1808 et mort à Nice le 12 janvier 1872 et enterré à Saint-Germain-Lespinasse.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 14

Piètri

La mouche

(Ruses Espionage)

Joseph Marie Piétri, dit Joachim Piétri, est un homme politique français du XIXe siècle, né le 25 février 1820 à Sartène, mort dans la même ville le 4 janvier 1902.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 15

Cassagnac

Le porc épic

(Irritabilité violente)

Bernard-Adolphe Granier de Cassagnac (11 août 1806) à Avéron-Bergelle - 31 janvier 1880 à Couloumé-Mondebat) est un journaliste et homme politique bonapartiste.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 16

Jerome David 

Le Dogue 

(Fidélité-Voracité)

Jérôme Frédéric Paul, baron David, né à Rome le 30 juin 1823 et mort à Langon le 27 janvier 1882, est un officier, journaliste et homme politique français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

 

N° 17

Zanglacomi

L'Ibis

(Fétichisme-Mensonge)

Prosper Marie Joseph Zangiacomi, né à Paris le 25 mars 1802 et mort le 21 février 1877 dans le 9e arrondissement de Paris, était un haut magistrat français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 18

Fleury

Le cheval marin

(président et Poisson)

Émile Félix Fleury, né le 23 décembre 1815 à Paris et mort le 11 décembre 1884 dans la même ville, est un général et diplomate français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 19

Pinard

Le cheval marin

(Hideur-Venin)

Pierre Ernest Pinard, né à Autun (Saône-et-Loire) le 10 octobre 1822, et mort à Bourg-en-Bresse (Ain) le 12 septembre 1909, est un magistrat et homme politique français. Il a été procureur impérial et ministre de l'Intérieur. Il est passé à la postérité pour ses réquisitoires contre Madame Bovary de Gustave Flaubert et Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 20

De Failly

Lebichon

(Frivolité, cotillon)

Pierre Louis Charles Achille de Failly (Rozoy-sur-Serre, 21 janvier 1810 – Compiègne, 15 novembre 1892), est un officier général français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

 

 

N° 21

Bernier

L'huitre

(Intrigues, ténébreuses)

 


 

 

 

 

N° 22

Frossard

L'âne

(Ignorance, entêtement)

Charles Auguste Frossard né le 26 avril 1807 à Versailles et mort le 25 août 1875 à Châteauvillain (Haute-Marne), était un général français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 23

Conneau

La sangsue

(Attachement, avidité)

Enrico, François, Alexandre, dit Henri Conneau, né à Milan le 4 juin 1803 et mort à La Porta le 16 août 1877, est un médecin, chirurgien et homme politique français, proche de Napoléon III.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

N° 24

Maupas

Le dindon

(Vanité, stupidité)

Charlemagne-Émile de Maupas, né le 8 décembre 1818 à Bar-sur-Aube (Aube), mort le 18 juin 1888 à Paris (Hôtel de Ségur, 97 rue du Bac) est un homme politique français de l’Aube. Avec le duc de Morny, le duc de Persigny et le général de Saint-Arnaud, Louis-Napoléon Bonaparte (plus connu sous le titre impérial de « Napoléon III »1), Maupas est l’organisateur des forces de polices et militaires parisiennes lors du coup d'État du 2 décembre 1851.

(cliquez sur le titre)

Source

 

 


 

 

 

N° 25

Palikao

Le phoque

(Vive l'empereur)

Charles Guillaume Marie Apoline Antoine Cousin-Montauban, comte de Palikao, né le 24 juin 1796 à Paris où il est mort le 8 janvier 1878, est un général et homme d'État français.

(cliquez sur le titre)

Source


 

N° 26

Newerkerque

Le caniche

(Bohème, rapine)

Le comte Alfred Émilien O'Hara van Nieuwerkerke, né à Paris le 16 avril 1811 et mort à Gattaiola près de Lucques le 16 janvier 1892, est un sculpteur et un haut fonctionnaire français du Second Empire.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

N° 27

Le bœuf

L'oie

(Suffisance, nullité)

Edmond Le Bœuf né à Paris le 5 décembre 1809, mort le 7 juin 1888 au château du Moncel à Bailleul dans l'Orne. C'est un militaire et un homme politique français. Nommé Ministre de la Guerre le 21 août 1869 par Napoléon III, il a été fait maréchal de France et nommé sénateur du Second Empire le 24 mars 1870.

(cliquez sur le titre)

Source


 N° 28

Chevreau

Le bouc

(Odor della feminata)

Julien-Théophile-Henri Chevreau est un haut fonctionnaire et homme politique français, né à Paris (Seine) le 27 avril 1823 et mort à Yerres (Seine-et-Oise) le 26 mai 1903.

Il est le fils de Jean-Henri Chevreau, député de l'Ardèche, et le frère de Théophile-Léon Chevreau, député et préfet.

(cliquez sur le titre)

Source


 

 

 

 

N° 29

Musée des empailles

1. le crocodile Magnan

2. le crabe Waleswski

3. le caméléon Billault

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N° 30

Musée des empaillés

1. le renard Morny

2. le tigre St Arnaud

3. le condor Trolong

4. la chauve-souris Baroche


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N° 31

Musée des empaillés

1. le boa Jerome

2. le rat d'église Sibour

3. le hibou Mocquard

4. la pie Fould

5. le chambellan Néro