Femina mars 1923

collection privé :


Que mettrai-je dans mon armoire ?

Des petites capes avec des robes d'après-midi, des gros nœuds sur le côté des robes du soir. L'ampleur en avant voici les traits caractéristiques des robes nouvelles que le printemps apporte dans votre armoire                                                                                                                                                     dessin Ruck      


 









Un délicieux petit chapeau de taffetas changeant rose, brodé de roses en taffetas au feuillage vert. Le tout est entièrement piqué d'or 









Dessin Pigeat





Jane Blanchot aime les petits chapeaux cette année : elle a fait pour la charmante Mlle Geneviève Felix une petite cloche en paille de soie beige que des dahlias en ruban fleurissent d'un côté. De l'autre côté, une longue voilette de dentelle tombe très bas.





Photo Mme Albin Guillot


  • Les broderies de nuances très vives en laines multicolores garnissent les chapeaux en laize de paille nègre ou châtain. Elles maintiennent parfois en place le grand voile posé d'un coté.






Draper un turban est un art qui semble facile au profane, mais qui demeure au contraire subtil et rare, Agnès y réussit admirablement : elle a fait pour Mlle Poufkine un turban de mousseline bleue entièrement perlée, dont la ligne est pleine de grâce.



Photo Mme Albin Guillot


  • La mode dus turbans persiste surtout pour le soir et pour les réunions très élégantes. Le turban de lamé s'agrémente souvent d'un long voile de tulle ou de dentelle.









Mlle Poufkine porte ici un turban de moire broché avec un double enroulement s'élevant assez haut sur le front et s'abaissant en arrière. Ceci paraît très simple et c'est pourtant du grand art. Rien n'est plus " grande modiste" qu'un turban qui enserre bien les cheveux en s'harmonisant avec le profil et le front. 







Photo Mme Albin Guillot








Un adorable chapeau fait par Jeanne Blanchot pour Mlle Geneviève Felix. La passe, très diaphane, est en tulle "henné" recouvert d'une dentelle de chanvre. De longs rubans double face, moire et satin, toujours du même joli ton, très doux, tombent sur l'épaule. C'est une auréole autour du visage et non plus une ombre.








Photo Mme Albin Guillot







Une ravissante garniture de tulle imaginée par Marcelle Dumay pour la charmante Mlle Pierryl du théâtre Edouard VII. Sur une cloche de paille picot châtain, des volants innombrables sont mis l'un sur l'autre et leurs teintes se dégradent du brun au blond.




Photo Lipnitzki










Particulièrement heureuse comme ligne et comme coloris, l'alliance du rubans de velours et du chapeau de crin transparent, du même ton châtain. L'harmonie en est savante et délicate. En bas, une jolie capeline noire d'une plume souple.








Photo Rehbinder




                    Gauche                                                                  Milieu                                                      Droite

Les tissus de cette année sont                         Les pompons kasha quadrillés.            Le crepella soutaché ; un fond léger

infiniment varié et fantaisistes.                        Qui ne connait le beau Kasha,              sur lequel sont placés de beaux

Le goût sûr de Rodier a choisi,                         ce tissu copié sur ceux de l'Inde           dessins en relief ; les couturiers en

parmi les dessins de l'art colonial,                   et dont la souplesse a des plis              ont fait d'exquises adaptations tant

cent trouvailles, ingénieuse, dont                    harmonieux ? Il est orné cette              en petites vestes qu'en robes de

celui-ci le "Djellaba de ba ahmed".                  saison d'un semis de petits                   deux tissus crepella uni et soutaché.

                                                                                pompons en relief.